angles de vue...

Point de vue africain sur des questions de la culture et de l'actualité. Petit journal des idées de l'auteur. Les rêves et l'imagination d'un homme qui a vu sourire les étoiles et qui s'est promis de sentir le parfum de toutes les matinées embaumées.

11 novembre 2009

La découverte de la sexualité

La découverte de la sexualité



Munch___Pubert_                « Les années vinrent où il me fallait à nouveau découvrir qu’en moi-même vivait un instinct qui, dans le monde permis, devait ramper et se dissimuler. De même que la plupart des hommes, je ressentais le lent éveil de la sexualité comme ennemi, destructeur, interdit, comme une tentation et un péché. Ce qui excitait ma curiosité, ce qui me faisait rêver et me procurait à la fois volupté et tourment, le grand mystère de la puberté, ne cadrait pas du tout avec ma vie paisible d’enfant heureux, si bien entourée et protégée. Je menai la double existence de l’enfant qui n’est pas un enfant. Ma conscience vivait dans ce qui est familier et permis ; ma conscience niait le nouveau monde naissant. Mais, à côté de cette existence, j’en menais une autre, vie souterraine de rêves, d’instincts, de désirs obscurs, pardessus laquelle la vie consciente jetait des ponts de plus en plus fragiles, car le monde de mon enfance s’écroulait. Comme la plupart des parents, les miens ne m’aidèrent en rien lors du réveil de ces instincts que l’on taisait obstinément. Ils appuyèrent seulement, avec une patience infinie, mes efforts désespérés pour nier la réalité et continuer à mener une existence d’enfant qui devenait toujours plus irréelle, plus mensongère. Je ne sais si les parents peuvent beaucoup dans ce domaine et je ne fais aux miens aucun reproche. C’était à moi de me tirer d’affaire et de trouver un chemin et, comme tous les enfants bien élevés, je m’en tirai fort mal. »
 

                           Hermann Hesse, Demian, traduit de l’allemand par D. Riboni, Paris, Livre de poche, pp. 63-64)

Naravas

Posté par Naravas à 06:34 - LU, VU, ENTENDU - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Hmmmmm!

    La seule pensée qui me vint à l'esprit en lisant ces lignes c'est "Fichtre!! pourquoi n'avais-je pas eu l'occasion de les lire il y a une dizaine d'année? J'aurais compris que pour s'en sortir dans cette problématique épineuse, il faut être de temps à autre "un voyou" !!!!
    Lol! Merci pour ces lignes, Navaras!

    Posté par abuqal, 22 novembre 2009 à 00:50
  • Hesse

    Salu abuqal,

    Je suis content que tu apprécies ce passage !
    Moi aussi, je l'ai trouvé particulièrement bien tourné. L'auteur a cependant quelques autres développements nietzschiens-psychanalytiques et mystiques (tout mélangé) que je trouve datés, naïfs et propre à l'idéologie humaniste des écrivains.
    Il est tout de même étonnant, ce type

    Posté par Naravas, 27 novembre 2009 à 19:48

Poster un commentaire